Au milieu du monde – devant Dieu – pour tous

Témoignage de petite sœur Carla
pour la journée mondiale de la vie consacrée

Depuis 1997 le 2 février est la fête de la vie consacrée, journée où l’Eglise rend grâce pour ce don de l’Esprit qui se renouvelle dans les siècles. Depuis le début de l’Eglise des hommes et des femmes, répondent à l’appel de Dieu de lui consacrer leur vie, à la suite du Christ… sous des formes multiples, selon les attentes et les besoins du monde…



Mais qu’est-ce que la vie consacrée ?

J’essaie d’en dire un mot, à ma manière et selon mon expérience de presque quarante ans de vie religieuse suivant la voie tracée par Charles de Foucauld.

D’abord la vie religieuse s’enracine dans notre baptême, comme pour tout chrétien ; c’est au baptême que commence, pour nous tous, notre vie avec Dieu, une vie qui s’épanouit dans différentes vocations.


Petite Soeur Carla


Quel est le spécifique de la vie religieuse ? Elle est une vie entièrement donnée, consacrée, au Seigneur, ‘mise à part’ pour Lui ! Mise à part, mais non « coupés » du monde, au contraire…

En répondant à l’appel du Seigneur nous choisissons de vivre :

  • au milieu du monde … aux périphéries de notre monde, selon l’expression chère à notre Pape
  • devant Dieu et pour Lui, émerveillées par son Amour qui nous rejoint aux profondeurs de notre être
  • pour tous, au service de tous !

Au milieu du monde : notre vie religieuse ne nous met pas ‘à part’… Nous vivons mêlées aux gens ordinaires dont nous partageons, dans la mesure du possible, la vie, l’habitat, les conditions précaires, le travail…
Dans le passage de la lettre aux Hébreux (He 2, 14-18) il nous est dit que Jésus a partagé entièrement notre condition humaine, jusqu’à la mort, "en tout semblable à ses frères" ! Nous portons ce même désir : vivre ‘au cœur des masses’, rejoindre les personnes et populations plus démunies pour partager leur vie et être ainsi témoin de l’Amour dont le Seigneur les aime, nous aime tous…
Présentes "aux périphéries", témoins et messager de la joie de l’Evangile !

Devant Dieu : le don de notre vie à Dieu et à nos frères et sœurs, se vit également devant Dieu par des longues heures de prière, personnelle ou communautaire. Moments précieux de cœur à cœur avec le Seigneur, de louange, de dialogue, d’intercession. Notre prière est habitée par tous les visages que nous rencontrons, les personnes que nous accompagnons : notre être devant Dieu est au nom de tous, pour tous et avec tous

Pour tous, au service de tous ! Oui, pour tous dans la prière, au service de tous dans le concret de nos vies, de nos engagements. Des engagements divers, selon les contextes, les compétences de chacune, les besoins du milieu… Il m’est difficile de retracer en peu de mots ce que nous vivons en tant que congrégation missionnaire dans les différents pays car notre mission s’adapte au milieu, aux besoins qui se manifestent…

Le sens de nos engagements, les nôtres comme ceux de tous religieux, est bien exprimé par une image empruntée au Pape François : il parle souvent de l’Eglise comme d’un hôpital de campagne, un hôpital qui soigne et accueille avec miséricorde et tendresse tous les blessés de la vie.

Nous pouvons dire que les religieux sont des permanents de cet hôpital ; ils ne font pas seulement les trois/huit, mais les 24/24. Une vie donnée à plein temps à nos frères et sœurs les plus vulnérables, les plus démunis, matériellement ou spirituellement…

Les vœux que nous prononçons nous aident à vivre au quotidien ce désir qui nous anime : le vœu de pauvreté nous engage dans une vie sobre et simple, dépouillée du superflu. Le vœu de chasteté ouvre notre cœur à un amour universel : toute personne devient pour nous un frère, une sœur ! Enfin le vœu d’obéissance nous apprend à renoncer à notre volonté propre : "Voici que je viens Seigneur pour faire ta volonté ".

Et vivre en communauté, de cultures différentes, sans s’être choisies, est une belle école d’amour et d’accueil de l’autre, très exigeante mais riche ! Une école qui fait grandir, entre nous et envers tous, l’accueil, la communion, la fraternité.

Et c’est ainsi que le Royaume grandit !





 

Retour à Actualités