C’est Pâques à la Maison d’Arrêt

Petite Sœur Franca vit en fraternité à Mulhouse, elle est engagée à la prison:

"En équipe d’aumônerie, nous rencontrons chaque semaine une quinzaine de femmes, une centaine d’hommes et quelques mineurs, pour des visites en cellule, des partages de la Parole, l’Eucharistie.

C’est la Pâques à la Maison d’Arrêt de Mulhouse : au long de toute la semaine, les célébrations nous mettent en marche vers la lumière du Christ Ressuscité.

Quartier femmes
La communauté, sur les 2 secteurs, se rassemble, chante, prie, partage.


Quartier hommes
Pour jouir d’un rayon de soleil, dans cette belle journée, il faut bien lever les yeux : des hautes fenêtres avec barreaux « coupent » le ciel bleu de cette matinée.

La chapelle « resplendit » : des beaux bouquets partout, une jolie nappe sur l’autel, le cierge pascal a toute sa place, entouré de fleurs, il brille (je dirais presque…….) « avec force » : la Lumière « perce » les ténèbres de ce lieu où tout est clos, verrouillé, obscur.





Mais, plus obscure est la nuit, et plus la lumière montre son éclat !
La prière sort du cœur : dans la nuit du doute, de la peur…..une lumière jaillit….. !
Je leur laisse la parole :

 « Dans la vie, on sait ce qu’on perd mais pas ce qu’on gagne »

« Je me rends compte que je suis seul dans cet endroit de ténèbres où seule ma faute m’a fait tomber »……

« Ici à l’aumônerie, que l’on soit chrétien, juif, ou musulman, on est accueilli à bras ouverts……sans être jugés »

 « Une fois à l’aumônerie, je me sens bien : je n’ai pas envie de retourner en cellule »…..

            Le Christ est vivant ! Alléluia !

« Je compare ma vie en un champ de mines : toutes mes épreuves ce sont mes mines »……

« Mais il est tout aussi facile de croire qu’une petite lumière suffit pour éclairer notre vie.
Cette petite lueur brille en chacun de nous » !  



  Vainqueur des ténèbres, Jésus ressuscité !  

« Je suis arrivée en détention, et je me suis sentie humiliée, sale.J’ai été séparée de mes enfants, de ma maman, de mon époux. J’ai subi les menottes, les fouilles corporelles dégradantes, l’enfermement, le bruit des clés et des portes. Je ne croyais plus en rien, et je voulais mourir : l’impression de la fin de tout. »

« Ici j’ai fait des rencontres enrichissantes. J’ai partagé des grandes émotions »……

 

« Avec ma codétenue, à deux, on fait un bout de chemin ensemble. Je lui ai un peu appris le français, je lui ai appris à compter, et aussi le respect. » 

Il est vainqueur, ressuscité !  Alléluia, Christ est vivant ! 

« Nous construisons nous-mêmes nos ténèbres, car le bonheur n’est pas dans ce que nous désirons acquérir »

 « Quand je suis à la chapelle je pleure de joie, la musique m’émeut. Je ne comprends pas les mots mais je sais que la musique parle de l’Evangile de Jésus ».

Pourquoi chercher parmi les morts ?   Il est vainqueur, ressuscité !  Alléluia !

C’est une matinée marquée par la joie et la lumière, les chants, la convivialité, le partage.
Et, derrière la porte (fermée à clé) dans le couloir, ça crie, ça pleure ; le bruit des portes qui claquent et des clés qui emprisonnent.  Tout semble donner raison à ceux qui pensent que l’espoir est compromis, même « enterré », que la vie est un échec, que la solitude, la trahison, l’expérience du vide, la peur nous paralysent.
Petit à petit, nous essayons de nous laisser envahir par cette Lumière qui réchauffe le cœur, donne un sens nouveau à tout, nous encourage et nous pousse vers un autre avenir : rien est impossible !
C’est l’enjeu de la « résurrection » derrière les barreaux, jour après jour !


Célébrons ta victoire, ô Fils du Dieu vivant !
           Tu es dans notre histoire Celui qui donne sens ! 


Ps Franca


 

Retour à Actualités